sportif-mytho.com

sportif-mytho.com

Sport et cerveau, un duo gagnant !

Des études épidémiologiques montrent qu'une mauvaise capacité physique semble favoriser le déclenchement de démence sénile de type Alzheimer alors qu'une bonne condition aurait tendance à retarder sa survenue de plusieurs années (1).

 

Mais comment expliquer cette corrélation entre santé du système nerveux et activité physique ?

 

Le sport favorise l'irrigation du cerveau

Au cours d'un effort, le débit sanguin alloué aux muscles en activité augmente afin de leur fournir notamment plus de dioxygène.

Un entraînement régulier aboutit à la longue à une augmentation du nombre de fins vaisseaux sanguins appelés capillaires. Le muscle peut être alors mieux irrigué.

Or, le cerveau voit aussi son débit sanguin augmenter au cours d'un effort (jusqu'à 30%). Et comme le muscle, cela aboutit à la longue à une augmentation du nombre de capillaires irriguant le cerveau. Le cerveau d'un sportif est donc mieux irrigué, en meilleur santé.

Il est alors facile de comprendre pourquoi il est recommandé aux personnes victimes d?AVC (accident vasculaire cérébral ) de reprendre rapidement une activité physique.

 

Le cerveau, un organe richement vascularisé et qui peut l'être encore plus...

 

cerveauviaisseausanguin.jpg

 

 

Le sport favorise le maintien et l'élaboration de connexions synaptiques

Les neurones communiquent entre eux au niveaux de zones de communication appelées synapses. Au niveau des synpases, les neurones ne se touchent pas. Ils communiquent entre eux grâce à la libération de neurotransmetteurs. Ces ensembles de neurones communiquant entre eux forment des réseaux de neurones permettant d?accomplir de multiples tâches cérébrales. Au cours d?une activité physique la libération plus importante de neurotransmetteurs tels que la dopamine ou la sérotonine entretiendrait les synapses et donc la bonne santé des réseaux de communication entre neurones

 

Un réseau complexe de neurones dont les connexions synaptiques nombreuses ne demandent qu'à être maintenues

reseauneurone.jpg

 

 

 

Le sport favoriserait la fabrication de nouveau neurones

Des études sur des petits rongeurs en cage courant sur des petites roues ont produite environ 400 000 nouvelles cellules nerveuses par jour par rapport à un groupe de rongeurs qui n'effectuaient pas cet exercice faute de roue (2). Et si cette étude était généralisable à l'homme ?

 

Un mythorongeur sur sa mythoroue qui fabrique des neurones

rongeur.jpg

 

 

Une parfait santé du système nerveux pour laisser libre cours à sa mythomanie débordante de sportif du dimanche. .. Avouez qu'il en faut parfois pour ne pas se laisser rattraper par sa lucidité et raccrocher....

 

(1) : LarsonEB, Wang L, Bowen JD, McCormick WC, Teri L, Cran P et Kukull W, 200-. Exercise is associated with reduced risk for incident dementia among persons 65 and older. An intern Med.144(2):73-81

 

(2): Nowakowski RS, Rakic P, 1981. The site of origin and route and rate of migration of neurons to the hipocampal region of the rhésus monkey. J Comp neurol.196(1): 129-54

 

Bibliographie :

http://www.alz.org/brain_french/02.asp

Sport et vie n°128 page 14 "y-a-t-il un pilote dans l'avion ?"



29/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 98 autres membres