sportif-mytho.com

sportif-mytho.com

Dans le gruppetto ou avec les leader...

En allant chercher mon pain, il m'arrive de me sentir des ailes.....Pattes en feu, souffle coupé, il m'est parfois difficile de poser le vélo tant les 500 mètres séparant la boulangerie de mon antre se sont soldés par un effort violent....Mais quel est mon niveau par rapport à ces cadors ?

Pas le même matos, pas les mêmes conditions climatiques....Jusqu'à maintenant, il m'téait possible de laisser libre cours à ma mythomanie..Mais les nouvelles technologies nous autorisent à présent, même à vélo, une comparaison fiable....

 

Comment savoir combien de temps vous pourriez suivre Contador et Froom dans une ascension ?

Copie-de-froomcontador.jpg

 

La puissance, un paramètre fiable et mesurable qui permet enfin une comparaison

 

En cyclisme, la vitesse est difficilement exploitable. Cette vitesse dépend d'un trop grand nombre de paramètres ( reliefs, conditions atmosphériques, sections du pneu, qualité des roulements..).

 

Depuis quelques années des capteurs de puissance suffisamment fiables placés sur les pédales de vélos, la manivelle ou le moyeu arrière permettent de mesurer cette valeur en continu.

 

La puissance est le produit de la force par la vitesse. Or plus ça va vite, moins nos muscles sont capables de produire de la force. Ainsi, il convient de trouver un juste équilibre entre vitesse de pédalage et force appliquée.

Copie de lance armstrong and jan ullrich

Armstrong et Ulrich, une même puissance développée mais des profils Force-vitesse bien différents

 

 

 

 

Le poids, un second paramètre dont il faut tenir compte pour se comparer objectivement aux champions

Votre poids et celui du vélo n'intervient qu'en côte et en phase d'accélération. Sur le plat et à vitesse constante, peu importe si vous faites 50 kg ou 100 kg, il vous faudra développer la même puissance sur les pédales. .

Prenons l'exemple de deux coureurs dont l'un fait 70 kg et l'autre 60 kg. Tous les deux sont parvenus à gravir un col de 13 km sur une pente de 8% en 40 minutes. Pour effectuer cette performance, le plus lourd aura du développer une puisance de 369W alors que le plus léger seulement 325W.

On comprend pourquoi les professionnels sont souvent très maigres et présentent un taux de matière grasse souvent proche des 5%.

 

 

 

teamsky-wiggins-dr_2273778k.jpg

Wiggins a dû perdre 10 kg pour passer de poursuiteur à un vainqueur du Tour de France

 

Il convient donc pour effectuer une comparaison objective entre athlètes de diviser la puissance développée par chaque athlète par son poids. D'ailleurs, dans notre exemple ci-dessus, la puissance développée en W/kg est alors quasiment identique : 5,3W/kg.

 

A votre vélo d'appartement, c'est parti ! Affrontez les champions !

velo-appartement

Les salles de muscu disposent de vélos permettant la mesure de la puissance développée

 

Defi 1 : Suivre les meilleurs ou le gruppetto dans une ascencion pendant 20 minutes

D'après Fred Grappe, dans cyclisme et Optimisation de la performance, les meilleurs sont capables de développer aux alentours de 5,7-6W/kg. Si vous faîtes 70 kg, il vous faut donc développer une puiisance aux alentours de 400W. ( Bon courage !! )

Le gruppetto développe lui une puissance plus modeste aux alentours de 4 à 4,5 W/kg

(Vidéo d'un sportifmytho volontaire pour le test en attente )

 

Défi 2 : Comparer votre PMA ( puissance maximale aérobie ) à celle des meilleurs

Joachim Rodriguez, coureur espagnol, a développé lors de l'ascencion de Jaca durant le Tour d'Espagne une puissance aux alentours de 500W soit environ pour cet athllète 7,4 W/kg. Cet effort a duré environ 8 minutes. Cette durée correspond à peu près à la durée d'effort permettant d'évaluer le niveau de puissance correspondant au maximum de sa consommation de dioxygène ( VO2max). La PMA est en effet classiquement la puissance la plus élevée que le coureur sera capable de tenir tenir pendant 5 à 6 minutes.

 

( vidéo d'un sportifmytho volontaire pour le test de 6 minutes en attente )

 

 

 

Défi 3 : Lutter contre Cavendish au sprint pendant 30 secondes

Les meilleurs sprinteurs parviennent à produire jusqu'à 1470 watts pendant quelques secondes. Alors, prêt pour affronter Cavendish dans les 100 derniers mètres sur votre vélo d'appart ?

 

 

Lors de la précédente décénnie, des records de puissance ont été enregistrés. L'entraîneur chercheur Antoine Vayer propose d'utiliser ses valeurs comme une preuve indirecte du dopage. Pour lui, au delà d'une puissance de 410 Watts, ils s'agit de puissances humainement impossibles. C'est ainsi qu'il distingue dans un article du Monde les "suspects", les "miraculeux" et les "mutants"...

http://www.lemonde.fr/sport/visuel_interactif/2013/06/06/les-vainqueurs-du-tour-de-france-les-plus-puissants-depuis-trente-ans_3425582_3242.html

 

Autour du même thème :

Auto-transfusion, mode d'emploi

La morphologie idéale pour la course à pied

L'affûtage, une phase indispensable à la performance

Le cerveau, facteur limitant de l'exercice

Optimiser la transition vélo course à pied en triathlon

 

Bibliographie :

Sport et vie n°137 page 41-45, les petites reines anorexiques

Sport et Vie n°122 Les dessous de la puissance

Cyclisme et optimisation de la Performance Fred Grappe. Collection Sciences et partqiues du sport 2ième édition, octobre 2099

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



29/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 100 autres membres