sportif-mytho.com

sportif-mytho.com

Histoire de couilles !

 "T'as pas de couilles "! "J'ai gagné avec mes couilles...." "Couillue la fille ! "...Ces expressions courantes dans le doux monde de la compétition, attestent de la corrélation étroite qu'aiment à établir les sportifs entre leurs testicules et les vertus de force et de courage...

Il est vrai qu'une paire de couilles confère un avantage indéniable. Ce sont elles qui produisent l'hormone mâle : la testostérone...Et celle-ci contribue notamment au développement de la musculature et de la force....A tel point qu'en cas de malformations et de difficultés pour établir l'identité sexuelle d'un individu, un test de testo est dorénavant effectué...En d'autres termes, si vous produisez un taux élevé de cette hormone et que vos cellules y sont sensibles ..que vous ayez ou non un pénis..que vous ayez ou non l'apparence d'un homme, vous concourez dans la catégorie masculine...

 caster-Semenya2_1467568c.jpg

Caster Semenya survole les championnats du Monde d'athlétisme  sur 800 mètres à Berlin en 2009

Caster Semenya possédrait des testicules interne...un vagin, mais pas d'utérus en raison d'une mauvaise différenciation des organes génitaux au cours du développement embryonnaire....Elle subirait actuellement un traitement hormonal afin de diminuer son taux de testo et avoir le droit de concourir à nouveau dans la catégorie féminine...

 

 

 

Mais mieux qu'une bonne grosse paire de couille, certaines études laissent à penser qu'une seule serait encore plus avantageuse pour les sports d'endurance....

 

Pourquoi se couper une couille peut-il conférer un avantage dans les sports d'endurance ?

 

 

 

Des qualités différentes avant et après ablation d'un testicule

 Armstrong s'est dopé! C'est un fait ! Il se dopait avant et après son cancer, et il semble admis à présent  que cette pratique concernait une grande majorité du peloton. 

Dans un rapport de recherche, deux médecins Atwood et Bowen respectivement gériatre et oncologue ont émis concernant Lance Armstrong le postulat suivant:

Avant son cancer des testicules en 1996, Lance Armstrong excellait dans les épreuves de 1 jour. Sur les grands tours, il était beaucoup plus discret. En 4 participations à la grande boucle, il comptait 3 abandons et une 36ième place.

 1.jpg

Lance Armstrong vainqueur du championnat du monde en 1993 à Oslo

 

Malade, il  subit en quelques mois une ablation d'un testicule, suivie d'une opération du cerveau destinée à  retirer des métastases et 4 cycles de chimiothérapie. Un traitement très lourd...

 Mais en 1999, il revient sur le Tour qu'il gagne facilement et survole les 6 éditions suivantes. Or la réussite dans ce genre d'épreuve exige des qualités différentes de celles des classiques d'un jour.

Bref la seule différence entre avant et après, est une couille en moins !

 

 Des observations cliniques pouvant expliquer cette métamorphose

Nos deux médecins Atwood et Bowen ont justement recueillis sur de nombreux malades des données scientifiques qui montrent que l'ablation d'un testicule s'accompagne de changements permanents de la concentration de certaines hormones dans le sang.

Pour maintenir le même niveau de testostérone, les hommes qui n'ont qu'un testicule réagissent par une augmentation des hormones de l'hypophyse :  la  FSH, la LH et  la prolactine. L'hypophyse est une petite glande bien protégées à la base du cerveau. Or, il semble que ces hormones ne régulent pas seulement l'activité des testicules mais aussi de nombreuses réactions chimiques du métabolisme. 

 

 

Des couilles sous le contrôle d'une petite glande à la base du cerveau

L'organe de commande qui contrôle la production de testostérone par vos testicules  est constituée d'une région du cerveau au nom barbare d'hypothalamus et de la fameuse hypophyse.

 La LH, la FSH et la prolactine sont des hormones libérées par l'hypophyse  dans le sang qui stimulent la production testostérone  par les testicules..

 

 

 Des couilles qui s'auto-régulent

Si le taux de testostérone chez l'homme reste globalement stable c'est parce qu'il existe une action en retour de la testo sur son organe de commande.

En effet, la testostérone "freine" la libération de LH, FSH et prolactine. Lorsque la concentration en testostérone augmente, le "frein" s'accentue et la libération des hormones de l'hypophyse est moins importante. Les cellules produisant la testostérone sont alors moins stimulées. Le taux de testostérone diminue.

 

 3.jpg

Avant ablation des testicules

 

 

 

 

 Et dans la cas d'une ablation ?

Pour rétablir, puis maintenir le taux de testostérone à la valeur référence (avant ablation), une libération plus importante d'hormones hyposphysaire est libérée afin de stimuler suffisamment le testicule restant pour qu'il produise la quantité de testostérone avant ablation. 

 5.jpg

Après ablation

 

 

 

 

 Des hormones hypophysaires qui n'agissent pas que sur les couilles

On comprend donc les observations d'Atwood et Bowen quant à l'élévation de la concentration des hormones hypophysaires.

Or celles-ci augmentent notamment l'activité d'une enzyme, la lipase, qui favorise le transport d'acides gras libres et leur utilisation par les fibres musculaires. Cela constitue un énorme avantage lors d'une épreuve de longue durée car on retarde ainsi l'épuisement des reserves de glycogène.

- Ces changements hormonaux améliorent aussi la capacité de régénération cellulaire. On "répare" plus facilement ses muscles après l'effort. Surtout les fibres rapides.

- Aussi, une augmentation du taux de globules rouges dans le sang ( comme avec l'EPO) et une plus grande efficacité des régimes en vue de perdre du poids sont observés.

 

D'après ces auteurs, l'ablation d'un testicule  serait donc un excellent dopant "naturel". A quand l'expression : " Il a qu'une couille ce type !! "

 

Ci-dessous, l'article rédigé par les deux médecins en Anglais

 

http://www.wisc.edu/agingresearch/pdf/Atwood%20and%20Bowen%20%2706.pdf

 

Autour du même thème :

Intégrer les pervers narcissiques dans ses séances....

Auto-transfusion, mode d'emploi

Se doper à la testo en matant du porno

Se doper aux légumes riches en nitrates !

Dopage génétique, mythe ou réalité

 

 



08/04/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 108 autres membres